religion

Jan 27
Publié par le   vu 746 fois dans religion, société

Il faut le croire, on fait un procès à , dessinateur et humoriste athée et libre penseur parce qu’il dit à sa manière sa haine des religions et de leurs cortèges de fanatiques quand en même temps on se tait sur les abominations commises par les israéliens (qui ont quelques rapports tout de même avec la juive, si, si, cherchez bien), contre des enfants palestiniens dont ils ont déportés et martyrisé les pères.

Deux poids deux mesures comme d’habitude, il serait donc criminel de faire un dessin dans un hebdomadaire satirique et tout à fait anodin de ne pas dénoncer les crimes commis par l’armée israélienne, comme le fait sans vergogne notre grand philosophe national Bernard-Henri Lévy qui vient à Lyon pour nous protéger contre l’humour, le pamphlet et la dérision. Restez donc bien au chaud dans la philosophie Monsieur le philosophe, car la morale, la réalité, l’équité vous sont étrangères.

Nous savons encore reconnaitre un crime quand nous en voyons un et n’avons pas besoin qu’on nous dise où est le et où serait l’honneur. Rentrez dans vos salons parisiens et laissez le libre penseur Siné penser librement, que craignez vous tant d’un vieil homme seul? Votre acharnement à en faire un bouc émissaire est à la hauteur de votre aveuglement au Proche Orient.

La religion est une horreur et les peuples qui la prône sanguinaires. Siné est un esprit libre, il a le droit de dire sa colère à ceux qui nient la de penser, de dessiner, d’écrire, il a aussi le droit de dénoncer les crimes israéliens, et vous Monsieur le philosophe, vous avez le devoir de le faire. Vous faillez à votre devoir d’humaniste.

 

Commentaires Facebook